Kodak Black risquerait dix ans de prison

Miami, Floride -La dernière arrestation de Kodak Black pourrait le conduire derrière les barreaux pendant une décennie.



Selon les documents judiciaires obtenus par XXL, le rappeur élevé à Pompano Beach risque un maximum de 10 ans de prison pour avoir prétendument menti dans le but d'obtenir une arme à feu au magasin d'armes Lou’s Police Distributors à Hialeah, en Floride, à deux reprises plus tôt cette année.



Il pourrait également recevoir une amende de 250 000 $ et trois ans de mise en liberté surveillée.

L’avocat pénal de Kodak, Bradford Cohen, a confirmé qu’il avait été inculpé de deux chefs d’accusation pour avoir fait une fausse déclaration en rapport avec l’acquisition ou la tentative d’acquisition d’une arme à feu.



Les procureurs affirment que Kodak a falsifié le registre des transactions d'armes à feu (formulaire 4473), qui doit être rempli pour acheter une arme à feu enregistrée. Il a marqué non dans la section qui demandait s'il était un criminel alors qu'il avait été inculpé pour conduite sexuelle criminelle dans une affaire de 2016 en Caroline du Sud.

En conséquence, il a été arrêté avant sa performance Rolling Loud Miami, samedi 11 mai.

L'artiste de 21 ans a comparu devant le tribunal mercredi 15 mai pour une audience sur le cautionnement. Rapports ABC il a plaidé non coupable.



Chief Keef accord de 6 millions de dollars

Le juge de paix américain Edwin Torres a accordé la libération de Kodak sous caution de 550000 dollars avec assignation à résidence, mais il fait face à d'autres affaires criminelles qui pourraient le maintenir en prison.