R. Kelly accusé d'avoir eu des relations sexuelles avec une fille de Detroit de 13 ans et de lui avoir donné de l'herpès

Chicago, IL -Les choses ne cessent de s'assombrir pendant R. Kelly. Suite à son arrestation mercredi 6 mars pour pension alimentaire non rémunérée, la star du R&B en difficulté fait face à davantage d'allégations d'abus sexuels.



Selon CBS 2 Chicago, Kelly fait l'objet d'une enquête pour avoir prétendument eu des relations sexuelles avec une fille de Detroit de 13 ans il y a près de deux décennies. Leur relation sexuelle se serait poursuivie au cours des années suivantes et elle a contracté l'herpès à 17 ans. La femme, aujourd'hui âgée de 30 ans, pense que la maladie sexuellement transmissible est venue de Kelly.

Les détectives de Detroit enquêtent actuellement sur les allégations que Kelly aurait eu des rapports sexuels dans un hôtel non divulgué en 2001.

L'enquêteur de CBS 2, Brad Edwards, a été informé que Kelly et la victime présumée avaient eu leur première rencontre sexuelle à l'hôtel de Detroit le 30 décembre 2001. La femme a également dit à Edwards qu'ils avaient eu des relations sexuelles dans un studio d'enregistrement de Detroit quelques semaines plus tard. Elle a ensuite rendu visite à Kelly à son domicile d'Atlanta pendant quatre ans et à un moment donné, elle a contracté la maladie.



Le chef de la police de Detroit, James Craig, a déclaré à Edwards: Nous attendons avec impatience de parler à la victime présumée.

Il est possible que l’affaire soit renvoyée au procureur du comté de Wayne.

Kelly est enterrée dans de nombreuses allégations d'abus sexuels, qui ont été mises sous les feux de la rampe après que Lifetime ait diffusé ses accablants Survivre à R. Kelly séries.

À la fin du mois dernier, il a été arrêté pour 10 chefs d’abus sexuels criminels et a finalement pu déposer une caution de 100 000 dollars pour sortir de prison.

Plus tôt cette semaine, CBS This Morning a organisé une interview explosive avec Kelly, qui a nié avec véhémence tout acte répréhensible. En fait, il a insisté sur le fait que ce n'était rien de plus qu'une campagne de dénigrement contre lui.

Le natif de Chi-Town a plaidé non coupable des 10 chefs d'accusation. Il se trouve actuellement derrière les barreaux de la prison du comté de Cook jusqu'à ce qu'il soit en mesure de trouver les 161 633 dollars qu'il aurait dû en retour de pension alimentaire pour enfants.