Publié le: 29 sept. 2004 à 00:00 par J-23 0,0 sur 5
  • 5,00 Évaluation de la communauté
  • 1 Évalué l'album
  • 1 Je lui ai donné un 5/5
Diffusez votre note 1

Devin The Dude - To Tha X-Treme (7.5 / 10)



Malgré le fait de travailler avec des artistes comme Dr. Dre, DJ Premier, Nas, Xzibit et Scarface, sans parler de deux excellents albums, Devin The Dude continue de voler sous le radar. L'horriblement intitulé To Tha X-Treme ne changera probablement pas cela, mais c'est néanmoins un autre album dope de The Dude. Solidifiant son classement en tant que l'un des personnages les plus adorables du hip-hop, Devin mêle une fois de plus un humour torride avec des vaisseaux durs, du chagrin et de la drogue d'une manière qui ne peut être expliquée. Vraiment, toutes ces choses fonctionnent rarement dans le même contexte, mais Devin réussit si naturellement (voir She’s Gone). To Tha X-Treme est visiblement plus lent et plus fluide que ses efforts précédents, qui ont tendance à traîner un peu à certains endroits. Pourtant, un excellent album qui devrait être entendu par tous. Écoutez simplement des chansons comme Kooter Brown et What et essayez de ne pas devenir fan de The Dude.



Capital D - Insomnie (7/10)

Avec Kanye West mettant Chi-town à l'honneur une fois pour toutes, on ne peut qu'espérer que All Natural's Capital D sera le prochain à souffler dans Windy City. Possédant non seulement un style et une technique exceptionnels (The Awakening), mais un contenu critique (Start The Revolution, Miss America et à peu près tout le LP) et des compétences de production pointues (Transformations, Iman et Mississippi). En termes de contenu et de qualité, c'est encore un autre LP qui doit être entendu par les masses. Trop de gens dorment, pas assez d'insomniaques.



Leak Bros - Waterworld (8/10)

Quand j'ai entendu dire que Cage et Tame One faisaient équipe pour faire un LP entièrement dédié au PCP, je dois admettre que j'étais assez sceptique. Pas à cause des talents de l'un ou de l'autre impliqué, ou de la chaîne de production stellaire (Rjd2, J-Zone, El-P, Camu Tao, Mighty Mi, Mondee), mais parce qu'un album entier dédié à se mouiller serait inintéressant après quelques Chansons. J'avais tort, vraiment tort. Tame and Cage garde les choses intéressantes en incorporant un concept de parc à thème de la drogue et par la force de la bonne musique. La production est excellente (et très appropriée), tout au long et les deux animateurs intensifient vraiment leurs jeux. Cage en particulier, qui n'a pas sonné aussi bien depuis l'agent Orange. Quelqu'un m'apporte du liquide d'embaumement.

Johnny Five - Été (6.5 / 10)



Le dernier né du nouveau label underground Cali Basement Records est Johnny Five. Le maître de cérémonie / producteur de North Hollywood, âgé de 22 ans, a créé un album sur mesure et intitulé pour la plus belle saison de mère nature. L'été, c'est 17 titres d'âme légère parsemés de styles funk. Bien que Johnny soit définitivement un maître de cérémonie compétent, son vrai talent réside dans la production. Cela est particulièrement prouvé sur la moitié avant de l'album avec de belles offres telles que Call Response et Sand Castles 1 & 2. C'est un bon début qui vaut vraiment le détour, surtout si le soleil brille.